Madrid, 11 02 2018, J12

Visiter Madrid un dimanche aurait pu paraître risqué si nous gardons nous habitudes françaises.
En effet, en France le dimanche la vie ralentit voir s’arrête dans certaines villes.
Alors qu’à Madrid ce n’est pas le cas.
Nous avons découvert une ville où le temps ne semble pas avoir d’impact. La vie a pris le dessus et au contraire on ressent très vite une grande effervescence dans cette ville.
Surtout que nous commençons notre visite par la Plaza Mayor et le marché San Miguel juste à côté, haut lieu touristique, pour aller arpenter le marché géant El Rastro présent tous les dimanches matin dans plusieurs rues madrilènes.


Et dire que chez nous, nous râlons quand on bloque une rue une fois tous les 2 mois. Cela fait réfléchir sur la façon de vivre de chacun.


D’ailleurs à ce sujet, il nous semble intéressant de noter certaines différences concernant les lieux touristiques. Nous avons constater à Barcelone et il est de même à Madrid qu’à partir d’une certaine heure les musées sont gratuits, les enfants payent moins voir pas du tout parfois jusqu’à 10 ans et certains musées proposent des réductions pour les touristes de l’Union Européenne sur présentation d’un passeport.


Toutes ces initiatives sont vraiment appréciables et permettent à tous un accès à la culture.
Autre différence, la présence de Street Art est vraiment intégrée dans le paysage espagnol et ne paraît pas être perçu comme une dégradation mais bel et bien comme de l’art.


Madrid est ponctuée de musiciens et artistes de rue, de fresques murales, de tags humoristiques sur les panneaux.
Nous avons passé une agréable journée à Madrid mais cela nous conforte dans notre besoin de vivre dans des lieux plus petits où nous pouvons être en contact avec les gens qui nous entourent.

Filtrer les articles